ver luisant commun
Lampyris noctiluca

Bild
Grosses Glühwürmchen auf Pflanzenstil
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

Pendant la période de luminescence, les vers luisants – également appelés grands lampyres - répandent une magie comme peu d'autres animaux. À la tombée de la nuit, les femelles commencent à briller sur les talus ou dans la végétation herbacée, souvent au bord des chemins, des forêts et des haies, attirant ainsi l'attention des mâles. Contrairement aux femelles aptères, les mâles peuvent voler et c’est ainsi qu’ils recherchent les femelles pour l’accouplement. La lumière n'est ni réfléchie ni stockée, mais produite par le ver luisant lui-même dans des organes lumineux spéciaux par une réaction chimique (bioluminescence, plus de détails sur la réaction chimique).
Après l'accouplement au sol, la femelle pond plusieurs dizaines d'œufs, d'où éclosent des larves au bout d'environ 4 semaines, qui grandissent pendant 2 à 3 ans jusqu'à atteindre une taille de 2 cm, tout en muant plusieurs fois. Les larves se nourrissent de limaces et d'escargots qu'elles maîtrisent par une ou plusieurs morsures venimeuses, les limaces étant généralement nettement plus grandes que la larve elle-même. Les larves possèdent également 2 points lumineux sur l'abdomen. Les larves sont non comestibles et toxiques pour de nombreux prédateurs, c'est pourquoi la bioluminescence est interprétée comme un signal d'avertissement par les prédateurs. Encore étonnamment répandu dans les villes d'Europe centrale. Présent jusque dans les jardins des centres-villes, lorsqu’ils sont aménagés de manière variée, gérés naturellement et souvent anciens. Indicateur de biotopes bien structurés et généralement riches en espèces.

Signes distinctifs

Femelle aptère, avec un abdomen lumineux ; mâle, environ deux fois plus petit, sans organe lumineux, capable de voler, corps caractéristique d’un coléoptère ; larve brun-noir, de forme aplatie avec des segments nettement visibles avec une rangée de points orange sur les côtés du corps (à ne pas confondre avec la larve de coccinelle).

Appartient à
Physique

femelle 15-20 mm, mâle10-12 mm.

Confusions possibles

Chez le petit lampyre, les mâles sont également équipés d'un organe lumineux, contrairement aux mâles des vers luisants communs. Le petit lampyre brille plus fort que le ver luisant commun. Chez les lucioles, la lumière clignote.

La larve du ver luisant commun peut être confondue avec une larve de coccinelle. La larve de ver luisant a le corps plus aplati, est noir avec des taches brunes sur les côtés (coccinelle: taches oranges), sa tête plus petite et ses segments bien délimité sur le dos

Période d’activité

juin-juillet, par endroits déjà en mai et jusqu'à la fin de l'été

Habitat

lisières de forêts, bordures de haies, zones humides, prairies et jardins

Homme & animal

Menaces

Les vers luisants souffrent de l'augmentation de la pollution lumineuse. Outre l'éclairage direct, le reflet sur le plafond nuageux a également un effet négatif ; la luminosité au-dessus de la ville est alors similaire à une nuit claire de pleine lune. La lumière interrompt l'activité nocturnes et rend plus difficile la perception des signaux bioluminescents. Les mâles fuient la lumière directe, les femelles qui se trouvent par hasard dans la lueur d'un lampadaire meurent donc généralement sans s'être accouplées, après avoir brillé au même endroit pendant environ deux semaines.

Mesures de soutien
Un jardin accueillant pour les vers luisants

Un jardin accueillant pour les limaces est aussi un jardin accueillant pour leurs prédateurs, les vers luisants. Pour cela, il est très important de renoncer à l'utilisation de produits anti-limaces. Les vers luisants ont besoin de bordures d'herbes et d'arbustes dans lesquelles ils peuvent se cacher et où ils trouvent un endroit approprié pour briller. Les tas de branches et de feuilles offrent un abri non seulement aux larves de vers luisants, mais aussi à de nombreuses autres espèces. Il est important pour les vers luisants de ne pas couper l'herbe au ras du sol, mais de laisser quelques ourlets d'herbes dans lesquels ils peuvent se cacher.
En général, on peut dire que plus le jardin est proche de la nature, plus il convient comme habitat pour les vers luisants. Cependant, comme les vers luisants sont relativement sédentaires, la mise en réseau avec les populations de vers luisants existantes est importante pour la colonisation d'un nouveau jardin. La mise en réseau ne peut être garantie que si les îlots d'habitat entre la population source et son propre jardin sont suffisamment connectés pour qu'un ver luisant puisse franchir cette distance au cours de sa vie.

Conseils

Luminescents de juin à juillet

Le ver luisant est certes devenu plus rare, mais il est encore possible de l'observer dans de nombreux endroits si l'on cherche au bon moment. La période de luminescence des femelles s'étend sur quatre semaines, de juin à juillet environ. Pour cela, il est préférable d'observer les vers luisants dans les endroits sombres des parcs, des vieux jardins, des lisières de forêt ou à proximité des zones humides près du sol. Ils brillent principalement durant la première moitié de la nuit, du coucher du soleil jusqu'à minuit.

Des larves discrètes

Les vers luisants passent la majeure partie de leur vie à l'état larvaire (environ 2-3 ans). La larve est certes discrète et vit cachée dans les sous-bois, mais avec un peu de chance et un regard exercé, il est possible de l'apercevoir à proximité d'un tas de feuilles ou de branches. On peut par exemple ramasser les feuilles ou les branches qui se trouvent au sol et chercher les larves en dessous. Les larves passent toute l'année dans les sous-bois et peuvent y être particulièrement bien observées d'avril à octobre. Les nuits nuageuses ou dans les endroits sombres, il est même possible, avec un peu de chance, de trouver les larves qui brillent faiblement. On peut relativement bien reconnaître les larves grâce à une série caractéristique de points orange sur leurs flancs.

La femelle du ver luisant brille accrochée près du sol.
Larve de ver luisant en train de prédater un escargot

Galerie

Pages 1
jusqu'à 2