Martinet noir
Apus apus

Bild
Mauersegler im Flug
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte
Biologie

Les martinets noirs, véritables messagers de l’été, sont souvent confondus avec les hirondelles. Contrairement aux hirondelles, les martinets sont toujours en l'air, ne se perchent jamais sur les branches ou les toits. Chez les martinets, tout se fait en vol : attraper la nourriture (insectes et araignées), boire, se reproduire ou encore collecter des matériaux pour le nid, très rudimentaire il est vrai. Les martinets noirs passent souvent la nuit dans les airs jusqu'à 3000m d'altitude.

Monogame, les nids se trouvent dans des cavités et des niches sombres, de préférence en hauteur sur des bâtiments souvent dans les avant-toits, sous les toits ou dans les caissons de stores. Les grands oisillons peuvent abaisser leur température corporelle par mauvais temps et survivre sans nourriture jusqu'à dix jours – ils tombent alors dans une sorte de torpeur. Si les adultes reviennent à temps avec de la nourriture, les jeunes sont gavés de centaines d’insectes stockés dans la gorge des adultes. Hiberne en Afrique où, indépendamment du lieu, les martinets suivent les essaims d'insectes grâce à une adaptation optimale à la vie dans les airs. Âge maximal recensé de 21 ans.

Signes distinctifs

Brun foncé, tache pâle sur la gorge, les juvéniles ont un plumage plus clair et souvent le dessus des ailes et les plumes du front plus pâles. Cri : « sriie, sriie ».

Appartient à
Physique

Longueur du corps 16-17 cm, envergure des ailes 40-44 cm, poids 36-50 g

Confusions possibles

Le martinet à ventre blanc, nettement plus grand, se distingue du martinet noir par son ventre blanc. Ces deux espèces se distinguent également très bien sur le plan acoustique. Les hirondelles peuvent également être confondues avec le martinet ; cependant, les martinets sont toujours en l'air et ne se perchent jamais sur les branches ou les toits.

Degré de menace

Potentiellement menacé

Période d’activité

Le martinet noir est un migrateur à longue distance : on peut l'observer en Europe centrale de fin avril à fin juillet.

Homme & animal
Menaces
  • Travaux et rénovations : En Europe centrale, la plus grande menace pour le martinet noir est la modification structurelle de ses sites de nidification. Ces nids discrets sont généralement fermés sans qu'on s'en aperçoive lors de travaux de rénovation ou de modifications de la toiture. Il existe des moyens simples pour assurer la pérennité des sites de nidification. La consultation d'un spécialiste est recommandée. Des informations peuvent être obtenues auprès des associations de protection des oiseaux.
  • Canicule : Les nids souvent situés sur les murs, là où posent les poutres du toit, sont fortement exposés à la chaleur. Lors de canicules, les nids peuvent ainsi atteindre 50 degrés, les jeunes se jettent alors dans le vide pour échapper à la mort. Au sol, les chances de survie pour de jeunes oisillons sont nulles. Si vous découvrez un jeune martinet, ramassez-le et mettez-le dans un carton fermé et contactez ensuite un centre de soin pour connaître la marche à suivre.
  • Le froid est une menace majeure pour le martinet, car ils peuvent mourir de faim s'ils n'ont pas assez d'insectes. Alors que les grands oisillons peuvent abaisser leur température corporelle par mauvais temps et survivre sans nourriture jusqu'à dix jours, ce n’est pas le cas des plus petits.
Mesures de soutien
Préserver les sites de reproduction existants

Les martinets sont des nicheurs fidèles : une fois qu'ils ont trouvé un bon site de nidification, ils y retournent chaque année. Cette caractéristique est problématique pour le martinet si l'entrée du site de nidification ou le site de nidification lui-même est détruit ou fermé par des travaux de rénovation du bâtiment. Cela arrive de plus en plus souvent, car les cavités et les coins sombres dont ont besoin les martinets se trouvent principalement sur les bâtiments anciens. Les sites de nidification existants doivent être préservés pendant les rénovations. Si cela n'est pas possible, de nouveaux nichoirs doivent être installés comme remplacement. Les travaux sur des bâtiments abritant des sites de nidification doivent être effectués en dehors de la période de reproduction.

Créer de nouveaux sites de nidification

Dans les nouveaux bâtiments, des nichoirs peuvent être installés, on peut même dans certains cas créer des cavités adaptées. Il est important qu'il y ait déjà des colonies de martinets dans la région et que plusieurs nichoirs soient installés ensemble, car les martinets se reproduisent en colonies. Malgré tout, il faut parfois plusieurs années pour que les martinets trouvent les sites de nidification et commencent à les utiliser, il faut donc un peu de patience.

Conseils
Messager de l'été

Les martinets sont de véritables messagers de l'été. Ils arrivent en Europe centrale à la fin du mois d'avril et s'envolent à nouveau à la fin du mois de juillet pour rejoindre leurs quartiers d'hiver au sud de l'équateur. C’est en particulier le soir que vous pouvez voir les martinets crier en volant autour des maisons. Leurs cris stridents « sriie, sriie » sont très audibles et font partie de l'été pour beaucoup de gens (exemple de cris sur le site de la Station ornithologique suisse).

Espèce synanthrope

Oiseau rupestre d'origine, le martinet est très bien adapté aux zones habitées, où il trouve des possibilités de nidification sur les bâtiments. Les bâtiments anciens particulièrement hauts, par exemple les églises, mais aussi les bâtiments résidentiels, offrent des sites de nidification appropriés. Le complexe scolaire du Belvédère à Lausanne abrite l'une des plus grandes colonies du pays. On peut souvent observer le martinet voler en escadrille au-dessus des maisons, à la recherche de nourriture ou lors du ravitaillement des jeunes au nid.

Exemple d'un nichoir pour martinet noir
Sites de nidification de martinets noirs sous les tuiles
Martinets noirs au crépuscule
Galerie
Carte
La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.