Hirondelle de fenêtre
Delichon urbicum

Bild
Mehlschwalbe im Flug
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

À l’origine, les hirondelles de fenêtre nichaient principalement dans les parois rocheuses. Aujourd’hui, elles font leur nid principalement sur les bâtiments et les ponts. Proches de l’homme, on les dit synanthropes. Elles se nourrissent de petits insectes volants, mais aussi d'insectes aquatiques. Elles capturent leur nourriture presque exclusivement dans les airs, parfois aussi en vol stationnaire ou en se posant sur les arbres (pucerons) et les murs. Les hirondelles de fenêtre se reproduisent en colonies et utilisent volontiers des nids déjà existants ou des nids artificiels. Les nids sont construits à l’extérieur des bâtiments à la jonction entre les murs rugueux et l’avant-toit. Le nid à une forme de bol plaqué contre le « plafond » (corniche, rebord de toit ou de fenêtre), laissant seulement une petite ouverture pour le passage des oiseaux. Les nids sont constitués de plusieurs centaines à un millier de boules d'argile, collées ensemble avec de la salive. Cette argile est recueillie dans de petites gouilles d'eau.

Contrairement aux hirondelles rustiques, les hirondelles de fenêtre sont monogames de manière saisonnière et ont en général 1-2 couvées/an. La période de reproduction et de nidification est plus longue pendant les périodes de mauvais temps et de pénurie alimentaire, et les jeunes oiseaux tombent dans une forme de torpeur.

L'espérance de vie est de 15 ans au maximum.

Signes distinctifs

Ventre, gorge et base de la queue (croupion) blancs ; tête, dessus du corps et ailes bleu-noir avec des reflets brillants ; queue courte et peu échancrée, sans filets. Leurs courtes pattes sont également pourvues de plumes blanches. Le chant est souvent exécuté en position assise ou en vol. Il s'agit d'un doux gazouillis avec des éléments de trilles et de bourdonnements. Leur cri de vol, schrrip, ressemble au son émis par des cailloux que l'on frotte l'un contre l'autre. Elles se reproduisent à l’extérieur des bâtiments, sous les avant-toits, les nids sont fermés (sauf une petite ouverture).

Appartient à
Physique

13,5-15 cm, envergure des ailes 27-29 cm, poids 13-23 g

Confusions possibles

Les hirondelles de fenêtre peuvent être confondues avec les hirondelles rustiques et les martinets. L'hirondelle rustique a une queue fortement échancrée et une gorge couleur rouille. Les martinets sont toujours en vol et ne se posent jamais sur les branches, les fils téléphoniques ou les toits ; le martinet noir a par ailleurs un ventre noir.

Degré de menace

Potentiellement menacé

Période d’activité

Les hirondelles sont des oiseaux migrateurs qui hivernent au sud du Sahara et dans la région méditerranéenne. On les trouve en Suisse de mi-avril à fin septembre.

Homme & animal

Menaces
  • Activités de construction : La rénovation des bâtiments, l'imperméabilisation croissante des surfaces ainsi que la destruction illégale des nids entraînent un manque de sites de nidification et de matériaux de construction pour les nids.
  • Manque de nourriture : l'intensification de l'agriculture, le drainage et l'assèchement réduisent l'offre en insectes. L'utilisation de pesticides entraîne également des pénuries alimentaires.
Conflits
Salissures

Les déjections des jeunes de l'hirondelle de fenêtre souillent souvent les murs des maisons. En plaçant de simples planches à fientes (largeur 30 cm) à 50-70 cm sous les nids, on peut minimiser la salissure sur les murs ou au sol.

La manie du propre en ordre

L’homme aime avoir des alentours propres en ordre. En raison de l'asphaltage des chemins et des places, la possibilité pour les hirondelles de se fournir en matériel de construction s'amenuise. De plus, les nids tiennent mal sur les façades trop lisses et les briques en béton. Enfin, il arrive encore et toujours que des nids soient détruits intentionnellement. Pour rappel, cette pratique est interdite.

Mesures de soutien
Offrir le gîte...

Pour soutenir les hirondelles, il est important de maintenir les sites actuels ou d’en créer de nouveaux. En offrant de petits endroits limoneux sur les toits plats ou dans le jardin, les hirondelles de fenêtre peuvent à nouveau trouver du matériel pour la nidification. Les nids artificiels sont également une aide précieuse, car leur construction nécessite moins d'énergie. Ils permettent également de remédier au manque de sites de nidification.

... et le couvert

Pour l'élevage optimal des jeunes, les adultes doivent trouver la nourriture dans un rayon de 300 m autour du nid par beau temps. Ces conditions sont souvent remplies à la campagne. Un environnement richement structuré (allées d’arbres, haies, prairies extensives, lisières, vergers) attire plus d’insectes et améliore donc l’offre alimentaire pour les hirondelles.

Conseils

Une hirondelle ne fait pas le printemps

Les hirondelles sont considérées comme des porte-bonheur : Si les hirondelles se reproduisent sur ou dans une maison, celle-ci est protégée de la foudre et du feu.

L’expression « Une hirondelle ne fait pas le printemps » montre qu'à l'intérieur même d'une espèce, tous les individus ne rentrent pas tous en même temps. Les premières hirondelles rustiques sont généralement observées autour du 20 mars, le gros de la troupe dans la première moitié d'avril et les dernières seulement fin mai. Les hirondelles de fenêtres sont un peu plus tardives (premiers individus vers mi-avril). Dans beaucoup d'espèces, les mâles rentrent quelques jours avant les femelles pour s'approprier un bon lieu de nidification.

En petits groupes aux flaques de boue

Pendant la construction du nid en avril, on peut souvent observer de petits groupes d'hirondelles de fenêtre sur un sol limoneux et humide. Elles y collectent des matériaux pour construire leurs nids et forment de petites boules d'argile. Durant la nidification, on peut très facilement observer le ballet aérien des parents revenant de la chasse et allant nourrir les jeunes aux nids. À la fin de l'été, lorsque les jeunes oiseaux ont pris leur envol, on peut souvent observer des groupes plus importants sur les lignes électriques, les toits des maisons ou les gouttières.

Galerie

Pages 1
jusqu'à 1

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.