Campagnol roussâtre
Myodes glareolus

Bild
Eine Rötelmaus sitzt auf einem mit Moos bewachsenen Untergrund
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

Campagnol typique ayant des terriers dans le sol, mais dont les tunnels sont proches de la surface ou complètement dans la couche d'herbes. Contrairement au campagnol fouisseur, le campagnol roussâtre ne fait pas de monticules de terre. L’animal est bon grimpeur et peut monter sur les arbres ou sur les buissons jusqu’à 5 mètres pour rechercher sa nourriture. Celle-ci se compose principalement d'herbes, de graminées, de graines, de fruits, de champignons, mais aussi d'écorces d'arbres et de petits animaux, en automne souvent de noix. Actif en hiver, comme tous les campagnols, il se nourrit alors de mousses, de lichens et d’écorce en cas de pénurie. L’espèce est diurne et nocturne, avec une alternance de phases actives et de phases de repos.

Période de reproduction de mars à octobre, voire décembre ; gestation d’environ 20 jours, portée de 1 à 6 petits (plus grandes portées en juin). Pendant la période de reproduction, les femelles – particulièrement celles actives sexuellement – sont territoriales, le territoire des mâles recoupant plusieurs territoires de femelles. C’est en automne qu’on observe les plus grandes densités dans les habitats favorables. En hiver, on rencontre parfois l’espèce dans les bâtiments.

Signes distinctifs

Campagnol coloré, face supérieure roussâtre, ventre blanc grisâtre, flancs brun grisâtre. Queue plus longue que chez les autres campagnols.

Appartient à
Physique

Longueur tête-corps 8,5 - 10,5 cm, queue 5 - 6,5 cm, poids 18 - 30 g.

Confusions possibles

Ressemble à d’autres espèces de campagnols (campagnol fouisseur, campagnol des champs, campagnol agreste), mais le campagnol roussâtre est facile à reconnaître par sa fourrure rousse, ses oreilles qui dépassent nettement de la fourrure, ses grands yeux et sa queue plutôt longue ; ces critères permettent de le distinguer des autres campagnols.

Degré de menace

non menacé

Période d’activité

Actif toute l'année

Lebensraum

Habitant typique des forêts, mais aussi des haies et des parcs avec une bonne strate herbacée.

Homme & animal

Mesures de soutien

Le campagnol roussâtre est commun et ne nécessite pas de promotion spéciale. Dans la forêt, c’est l’espèce de petits mammifères la plus courante. Il profite cependant des mesures favorisant le bois mort en forêt et des réserves forestières.

Conseils

Actif dans le sous-bois

Les campagnols roussâtres vivent principalement dans les forêts et les lisières de forêts avec un sous-bois dense ou des herbes hautes. Dans les zones résidentielles, on les trouve dans les parcs, les haies et les zones boisées avec une bonne couverture végétale. Ces jolis campagnols sont diurnes et nocturnes. Si vous avez de la chance, vous pourrez les voir se promener ou chercher de la nourriture. En hiver, on peut également les apercevoir à l'intérieur des maisons.

Indices de présence

Habitant des forêts et habile grimpeur, le campagnol roussâtre fait des réserves de noix et de graines en automne qu’il conserve soit dans des galeries souterraines soit dans des cavités d’arbres. Ainsi, il est possible de trouver des noisettes rongées par le campagnol roussâtre. On y distingue les marques de dents qui sont perpendiculaires au trou rongé. Chez le campagnol roussâtre, on ne retrouve pas les traces des incisives supérieures que laisse un autre amateur de noisettes, le mulot sylvestre.

Galerie

Pages 1
jusqu'à1

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.