Loutre d’Europe
Lutra lutra

Bild
Fischotter liegt auf einem Baumstamm
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

Les loutres sont adaptées au milieu aquatique et passent la plupart de leur vie directement sur ou dans l'eau. Leurs territoires sont situés le long des cours d'eau, et le territoire d'un mâle peut inclure ceux de plusieurs femelles. Les mâles sont solitaires en dehors de la saison des amours, tandis que les femelles vivent souvent dans la même zone avec leurs petits. Elles donnent naissance de un à trois petits après une période de gestation de 62 jours. Les juvéniles restent avec leur mère jusqu'à un an. Leur régime alimentaire se compose principalement de poissons, mais les loutres mangent aussi occasionnellement des amphibiens, des crustacés, des oiseaux, des reptiles et des petits mammifères. Elles chassent principalement dans les zones d'eau peu profonde, car elles poursuivent leurs proies à vue.

Signes distinctifs

Le corps fuselé de la loutre est bien adapté à la vie dans  l'eau. La queue musclée est utilisée pour nager. Les pattes sont équipées de pieds palmés. La tête est aplatie, les fortes moustaches et les petites oreilles sont bien visibles.

Appartient à
Physique

Longueur tête-corps jusqu'à 70-90 cm, queue jusqu'à 40 cm, poids 7-12 kg. Les mâles sont plus grands que les femelles.

Confusions possibles

Une confusion est possible avec les mammifères suivants : castor (queue en forme de truelle, fortement aplatie), ragondin (queue à section ronde avec écailles), rat musqué (beaucoup plus petit que la loutre, le castor et le ragondin ; queue aplatie latéralement).

Degré de menace

Jusqu'à la fin du 19ème siècle, la loutre a été chassée intensivement. Lorsqu'elle a été mise sous protection en 1952, il ne survivait plus qu’une centaine d’animaux dans nos eaux. Malheureusement, les mesures de protections sont arrivées trop tard, et la loutre s’est éteinte en Suisse en 1989. Depuis 2009, quelques observations isolées ont à nouveau eu lieu.

Période d’activité

Active toute l'année. Principalement nocturne, parfois diurne dans les zones peu perturbées par l'homme.

Lebensraum

Les loutres sont liées aux cours et plans d'eau tels que les rivières, les ruisseaux, les canaux, les lacs et les marais. Les gites diurnes sont situés dans des tas de branches, dans la végétation dense, dans des cavités dans la berge, sous les racines, etc. Les terrains de chasse se trouvent généralement dans des zones d'eau peu profonde. Dans les eaux riches en poissons, les loutres peuvent également se trouver dans les zones habitées.

Homme & animal

Menaces
  • Perte d'habitat due à la construction dense et à l’étalement urbain le long des plans d’eau, et à l'utilisation de ces derniers par l’homme.
  • Pollution de l'eau : notamment par les pesticides utilisés dans l'agriculture et par les eaux usées polluées des zones urbaines.
  • Trafic routier : les loutres sont parfois victimes du trafic routier, notamment lorsqu'elles doivent quitter les plans d'eau pour migrer parce que les berges sont obstruées.
  • Persécution humaine : lorsque les conflits avec les milieux de la pêche ne sont pas résolus de manière professionnelle.
Mesures de soutien
Améliorations des habitats aquatiques

Au cours des vingt dernières années, des travaux ont été entrepris pour améliorer les habitats aquatiques, redonner de l'espace aux rivières et aux ruisseaux et créer des zones riveraines quasi naturelles. Les eaux dynamiques et riches en structures offrent aux poissons et autres formes de vie aquatique de nombreuses niches et permettent des populations de poissons plus élevées et plus diversifiées - ce qui donne une nouvelle chance à la loutre.

Poissons, hommes et loutres

Dans certaines régions où vivent les loutres, des dommages massifs peuvent être causés aux étangs piscicoles. Dans de nombreux cas, ces étangs peuvent être protégés avec succès contre les loutres grâce à des clôtures électriques.

À première vue, les pêcheurs et les loutres sont des concurrents. Cependant, les pêcheurs ne sont pas les seuls à faire campagne pour la renaturation de nos eaux. La loutre a les mêmes besoins : des eaux de pêche diversifiées et riches en espèces. Ou, pour le dire autrement : là où les loutres peuvent vivre, il y a aussi suffisamment de poissons pour les pêcheurs à la ligne.

Conseils

Traces de présence

Les loutres vivent de manière discrète et ne peuvent être observées qu'avec beaucoup de chance. Elles ne révèlent souvent leur présence dans un plan d'eau que par leurs traces : par les empreintes typiques dans la boue ou la neige, ou par les excréments déposés, bien en évidence pour marquer le territoire.

Une crotte comme source d'information

Les loutres préfèrent déposer leurs excréments sur des rochers, des grosses pierres ou des bancs de sable au bord de l'eau. Sous les ponts, ces excréments sont protégés des précipitations et restent plus longtemps en place – c’est là qu’il faut les chercher. Pour les autres individus, ces excréments sont une mine d’informations : y a-t-il des autres loutres dans la région ? Si oui, combien ? De quel sexe ? Si c’est une femelle, est-elle prête à s'accoupler ?

Les loutres défèquent souvent dans des zones un peu surélevées, bien en vue.
Empreintes laissées par une loutre dans la boue.

Galerie

Für diese Tierart wurden noch keine Bilder hochgeladen.

Pages 1
jusqu'à0

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.