Rainette verte
Hyla arborea

Bild
Laubfrosch auf einem Schilfhalm
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

La rainette verte a besoin de zones humides étendues influencées par la dynamique naturelle (par ex. inondations). En tant qu'espèce sensible à la concurrence, elle est dépendante des eaux de ponte temporaires – limitant la présence de prédateurs. Les mâles chantent le soir, bruyamment, en gonflant leur sac vocal unique dont la taille est aussi grande que leur corps. Chant : « aeepp, aeepp ». Saison de ponte principale mi-avril-mai. Les femelles collent leurs pontes, qui ne sont pas plus grosses qu'une noix, aux plantes aquatiques. Cette grenouille grimpeuse, aime s'asseoir sous le soleil brûlant dans la marge herbacée et les buissons (mûriers) à proximité de l’eau pendant la journée. Elle peut migrer assez loin. La destruction des petits plans d'eau et l'utilisation plus intensive du paysage cultivé ont entraîné l’effondrement des populations dans toute l'Europe.

Signes distinctifs

Dessus vert brillant, dessous uniformément clair. Le changement de couleur (crème, gris, brunâtre à noir olive) est contrôlé par des stimuli environnementaux, la météo et l'humeur. Ligne latérale sombre, caractéristique. Mâles avec un sac vocal volumineux, situé sous la gorge. Les coussinets adhésifs situés à l'extrémité des orteils leur permettent de grimper.

Appartient à
Physique

Jusqu'à 5 cm

Confusions possibles

La rainette italienne peut difficilement être distinguée par la morphologie de la rainette verte. Les espèces sont toutefois clairement séparées par les Alpes. Ainsi, au nord des Alpes, seule la rainette verte est présente.

Degré de menace

En danger

Période d’activité

Début avril - mi-octobre

Lebensraum

Paysages fluviatiles dynamiques avec des étangs bien ensoleillés; aujourd'hui également présente comme espèce pionnière dans les carrières et les zones de bas-marais,

Homme & animal

Menaces
  • Fragmentation et destruction de l'habitat : le manque de connectivité entre les différents sites de ponte causé par les routes, les bâtiments ou les terres agricoles, ainsi que la destruction de l'habitat par le drainage ou la rectification des rivières, conduisent rapidement à l'extinction locale des populations de rainettes vertes ; à noter que les populations fluctuent aussi naturellement.
  • Prédateurs : le lâcher de poissons dans les eaux de pontes de la rainette verte peut entraîner l'extinction de toute la population en un court laps de temps. La présence de poissons est problématique pour la plupart des amphibiens.
  • Herbicides et pesticides : En raison de leur peau fine et très perméable, les amphibiens sont particulièrement sensibles aux pesticides et aux herbicides.
Mesures de soutien
Préserver les habitats

La rainette a les meilleures chances de survie dans les grandes vallées fluviales riches en milieux aquatiques et dans les zones de marais présentant différentes eaux de pontes, bien connectées. La conservation de ces complexes d'habitats est cruciale pour la rainette verte. Les structures telles que les haies, les zones boisées riveraines, la végétation herbacée haute ou les jachères, où la rainette passe la majeure partie de l'année, sont également essentielles au maintien des populations existantes.

Conseils

Une grimpeuse hors pair

La rainette verte est la plus petite de nos grenouilles indigènes. Grâce à ses coussinets adhésifs en forme de disque, elle est une parfaite grimpeuse bien et passe une grande partie de la journée blottie contre des feuilles ou des branches. Une sécrétion cutanée spéciale permet à la rainette de rester en plein soleil pendant de longues périodes sans se dessécher. La rainette ne peut être repérée dans les buissons et les arbustes qu'avec un œil exercé. La meilleure chance de l'apercevoir est pendant la courte période qu'elle passe dans les eaux de pontes. Elle préfère les eaux ensoleillées, sans poissons, richement structurées, sans écoulement ni afflux, telles d'anciens bras de rivière. Lors des nuits calmes et chaudes du mois de mai, on peut entendre le cri puissant des mâles, pouvant porter jusqu'à un kilomètre de distance.

Changement d'humeur, changement de couleur

Une caractéristique particulière de la rainette est sa capacité à changer de couleur. La couleur est adaptée au milieu, mais aussi à l'humeur de l'animal. Avec un peu de chance, vous pourrez donc également découvrir des rainettes grises.

Selon l'humeur et la couleur de l’environnement, les rainettes vertes peuvent varier leur propre coloration ; le spécimen bleu de la photo présente un défaut de pigmentation.
Grâce à l'ourlet de sa queue très large, le têtard de la rainette verte peut très bien nager.

Galerie

Pages 1
jusqu'à1

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.