Mulot
Apodemus sp.

Bild
Eine Maus sitzt auf einem erdigen Feldweg neben hohem Gras
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

Le mulot sylvestre et le mulot à collier sont fréquents en Europe. Nocturnes, ils grimpent et sautent très habilement, jusqu'à la cime des arbres. Très mobiles, ils ont de grands rayons d'action. Ils construisent leurs nids principalement dans des terriers entre les racines des arbres ou sous des blocs de terre. Se nourrissent principalement de graines (glands, faînes, noisettes), de fruits, de bourgeons, de plantes et d'insectes.

En automne, les glands et les faînes sont ramassés et cachés pour constituer une réserve de nourriture pour l'hiver. Les densités de population dépendent fortement de l'approvisionnement en nourriture. Longue période de reproduction de janvier à octobre. 2 à 3 portées par an avec 5 à 7 jeunes. Alors qu’au printemps, les densités de population sont plus faibles, elles sont maximales après la reproduction en été et en automne. Les années où les arbres ont beaucoup de fruits, la population peut atteindre des densités extrêmement élevées. Ses prédateurs sont principalement les chouettes et hiboux, mais aussi d'autres carnivores comme le renard.

Signes distinctifs

Mulot sylvestre : Très longue queue bicolore, ventre clair et dos brun-rougeâtre. Grandes pattes postérieures, oreilles et yeux bien développés.

Mulot à collier : marque sur la poitrine semblable à un collier brun-jaune ;  variable dans sa forme selon les régions, parfois seulement une tache ovale. Dos rougeâtre ou brun jaunâtre, ventre blanc, la démarcation est plus nette que chez le mulot sylvestre. Les pattes postérieures sont couvertes de poils blancs.

Les deux espèces ne peuvent être distinguées que par des connaisseurs expérimentés.

Appartient à
Physique

Mulot sylvestre : longueur tête-corps 8,5-10,5 cm, queue 8-9,5 cm, poids 20-30 g.

Mulot à collier : longueur tête-corps 8,8-13,0 cm, queue 9-13,5 cm, poids 16-56 g.

Confusions possibles

Souris domestique (Mus domesticus), mais elle est plus petite, a une queue aussi longue que le corps, ces parties n’étant jamais bicolores. 

Degré de menace

Les deux espèces: non menacées

Période d’activité

Mulot sylvestre : actif toute l'année

Mulot à collier : actif toute l'année, principalement nocturne.

Lebensraum

Des habitats variés tels que les haies, les lisières de forêts, les bois, les parcs et les jardins. En hiver, ils aiment aussi vivre dans les maisons et les étables. Mulot à collier : préfère les forêts mixtes, en particulier les forêts matures à feuilles caduques comme les forêts de chênes et de hêtres, mais aussi les zones riches en arbres avec des haies ou les jardins.

Homme & animal

Conflits

Pendant l'hiver, les mulots sylvestres peuvent  s’installer dans les bâtiments en raison du froid. Ils se servent alors volontiers dans les réserves de la cave et y laisser de la nourriture grignotée. Il est important de ne pas utiliser de mort aux rats, ou rodenticides. D'une part, la plupart de ces produits contiennent des anticoagulants, lesquels provoquent une hémorragie interne qui dure plusieurs jours à plusieurs semaines. D'autre part, ces poisons ne sont pas que toxiques pour les souris mais aussi pour les animaux de compagnie et sauvages. Ces derniers peuvent également être touchés en ingérant des rongeurs empoisonnés. 

En cas de besoin, il vaut donc mieux recourir à des pièges. Les raisins secs ou le lard fonctionnent très bien comme appâts.

Mesures de soutien
Aucun soutien nécessaire

Une promotion ciblée n'est pas nécessaire. Le mulot sylvestre et le mulot à collier sont tous deux communs et ne nécessitent aucune promotion particulière. Si vous voulez les observer dans votre jardin, vous devez le concevoir de manière à ce qu'il soit riche en structures, avec de nombreuses cachettes et des coins sauvages.

Conseils

Mulot sylvestre, mulot urbain?

En fonction de leur zone de distribution et de leur population locale, tant le mulot sylvestre que le mulot à collier deviennent plus courants dans les zones urbaines. En particulier en hiver, on peut aussi les trouver dans les maisons. Les deux espèces vivent principalement sous terre et sont crépusculaires et nocturnes. Leur observation est donc assez difficile. Néanmoins, si vous entendez des bruissements sur les arbres ou sous de gros tas de branches, il pourrait s'agir de mulots sylvestres. Cherchez alors les grandes oreilles et les grands yeux. Les chats ramènent souvent chez eux des mulots sylvestres ou à collier comme proies. N’hésitez pas à nous communiquer ces observations, idéalement avec une photo !

Attention: risque de confusion

Non seulement le mulot sylvestre et le mulot à collier peuvent être facilement confondus l'un avec l'autre, mais la souris domestique ressemble beaucoup à ces deux espèces. Toutefois, la souris domestique est plus petite et a une queue aussi longue que son corps. La queue et le corps ne sont jamais bicolores.

Galerie

Pages 1
jusqu'à5

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.