Hermine
Mustela erminea

Bild
Zwei Hermelin beschnuppern sich
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte
Biologie

L’hermine est surtout connue pour son pelage hivernal blanc et la pointe de sa queue qui demeure noire toute l’année. C’est ces fourrures hivernales que l’on retrouvait d’ailleurs sur les cols d’hermine des manteaux royaux français. Tout comme la belette, elle a un corps élancé caractéristique – une adaptation à la chasse dans les terriers des petits rongeurs. Pour cet animal solitaire et territorial, la période de reproduction a lieu en avril – juillet, mais les jeunes ne naissent qu’au printemps suivant, après une pause hivernale de l’embryon. Les femelles sont très vite matures, puisqu’elles peuvent être fécondées dès l’âge de 3 semaines ! Taille de la portée 3 - 4 jeunes, jusqu'à 12 durant les années favorables. La densité de la population fluctue en fonction de la disponibilité des proies, principalement le campagnol terrestre. Alors qu’elle peut vivre jusqu’à 7 ans, l’espérance de vie moyenne se situe vers 1.5 an.

Son régime alimentaire se compose principalement de campagnols, mais aussi d'autres rongeurs, d'oiseaux, d'amphibiens et d'invertébrés. Se déplace en sautant sur le sol, souvent aussi dans les systèmes de galeries des campagnols, avant de se dresser souvent sur les pattes arrière pour surveiller la zone. Sur le plateau suisse, les populations d’hermines ont fortement diminué. En cause : fragmentation du paysage par l’urbanisation et les réseaux routiers et intensification de l’agriculture.

Signes distinctifs

Corps long et allongé, pattes courts, extrémité de la queue noire (pinceau). Fourrure brun roux sur le dos, ventre blanc à jaunâtre ; démarcation entre le brun et le blanc net, régulière. En hiver, la fourrure est blanche, le bout de la queue reste noir.

Appartient à
 (Mustela erminea/nivalis)
Physique

Longueur tête-corps 21 - 37 cm, queue 7 - 13 cm, poids 130-400 g ; individus plus petits dans les vallées alpines

Confusions possibles

Belette (Mustela nivalis) : La belette est nettement plus petite que l'hermine ; plutôt présente en altitude. Queue différente : toujours noire chez l’hermine,  alors que la belette n'a que quelques poils foncés au bout de la queue.

Degré de menace

Non menacé

Période d’activité

Active toute l'année, diurne et nocturne.

Lebensraum

Préfère les paysages ouverts richement structurés, rarement en forêt.

Homme & animal
Menaces
  • Trafic : Le réseau routier en Europe centrale est souvent très dense. Comme pour de nombreuses autres espèces sauvages, la circulation tue donc souvent des hermines et ce malgré toute leur agilité.
  • Perte d'habitat due à l'étalement urbain, à la fragmentation et à l'agriculture intensive à grande échelle.
  • Prédateurs : Les renards, les chats, les rapaces diurnes et nocturnes, les corbeaux et les goélands sont ses principaux prédateurs naturels.
Mesures de soutien
Des habitats diversifiés et connectés entre eux

Les hermines dépendent d'habitats diversifiés, bien structurés et interconnectés. L’herbe et les arbustes denses, les lisières forestières étagées, les haies et bosquets, les vergers, les murs de pierres sèches, les mûrgiers, les bois morts creux ou les tas de branches leur fournissent de bonnes cachettes, de riches terrains de chasse et des lieux d'élevage sûrs pour leurs petits. Aidez, vous aussi, à concevoir des jardins avec de telles structures et à promouvoir ou protéger les éléments favorables existants.

Spécialiste des campagnols

Le campagnol terrestre ou fouisseur (Arvicola amphibius) est la proie favorite des hermines. Cela fait de ces petits prédateurs des auxiliaires précieux pour l'agriculture, car les campagnols peuvent causer de gros dégâts aux cultures dans certains endroits. Pour favoriser l'espèce, les agriculteurs peuvent installer des tas de bois ou de pierres sur leur domaine.

Conseils
Toujours affamée

Pour l'observation des hermines, il est préférable de se rendre dans les prés de vergers, les prairies et les lisières de forêts. Comme les hermines ont un besoin énergétique élevé – elles doivent manger jusqu’à 40 % de leur poids chaque jour  - elles sont actives aussi bien le jour que la nuit. En hiver, les hermines changent de couleur de fourrure, passant du brun au blanc. La mue est déclenchée par la longueur des jours et par l’hérédité de chaque individu. Lors des hivers doux, la fourrure peut rester partiellement brune. C’est parfois au changement de saison, quand son camouflage n’est pas encore parfait, qu’on la voit passer à toute vitesse – avant de disparaître à nouveau. Vous pouvez aussi chercher les traces de ces chasseurs agiles dans la neige.

Hecke entlang einer Wiese
Hecken sind wichtige Verbindungselemente im Lebensraum von Hermelinen.
Steinhaufen vor einer Heckenstruktur
In Steinhaufen finden Hermeline gute Verstecke für die Aufzucht ihrer Jungen.
Les haies sont des éléments de liaison importants entre les habitats des hermines.
Dans les tas de pierres, les hermines trouvent de bonnes cachettes pour l’élevage des jeunes.
Spuren
Galerie
Pages 1
jusqu'à5
Carte
La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.