Demi-deuil
Melanargia galathea

Bild
Schachbrett auf einem Blatt
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

Le demi-deuil est une espèce caractéristique des prairies maigres et sèches. Contrairement aux autres papillons des herbages fleuries, le mâle vole également par temps couvert. L’intensification de l’agriculture a un impact sur les effectifs de ce papillon, comme de tant d’autres, raison pour laquelle il est devenu rare dans bien des régions.

La femelle laisse tomber ses œufs au sol. Les chenilles se développent sur différentes plantes herbagères : brome dressé, brachypode penné, fétuque ovine, pâturins et autres graminées. Alors que l’adulte se reconnaît de loin, la chenille est plus discrète et vit entre les feuilles mortes durant l’hiver. La métamorphose se fait sur une tige de graminée, proche du sol. Les adultes se délectent du nectar des fleurs bleu-violet : centaurées, chardons, cirses, knauties et scabieuses.

Espèce fidèle au site. Promotion de l’espèce par maintien et développement de prairies extensives riches en fleurs.

Signes distinctifs

Taille moyenne, dessus des ailes blanc ou jaunâtre recouvert d’un damier noir. Sur la face inférieure, le noir est beaucoup plus discret et une rangée d’ocelles orne les ailes postérieures. Chez le mâle, le revers des ailes postérieures est blanc alors qu’il est ocré chez la femelle.

Appartient à
Physique

envergure d'environ 45 mm

Degré de menace

Non menacé

Période d’activité

mi-mai – fin août. 1 génération par an. Hiverne sous forme de chenille.

Homme & animal

Menaces

  • Intensification de l'agriculture : en agriculture intensive, les prairies de fleurs sauvages, les haies et bosquets ont rarement leur place. La disparition de ces structures paysagères et avec elle le manque de fleurs et des graminées qui lui sont nécessaire ont un impact négatif sur les populations de demi-deuils.
  • Des jardins sans nourriture : les jardins composés principalement de gazon stérile, de haies de lauriers-cerisiers ou de thuyas et de plantes ornementales exotiques sont sans valeur pour nos papillons, parfois même vénéneux, et ne constituent pas un habitat pour les chenilles.
  • Néophytes envahissants et espèces végétales exotiques : elles fournissent peu ou pas de nectar aux papillons et pas de nourriture aux chenilles. Le buddleia (Buddleja sp.), aussi nommé arbre à papillons, qui attire les papillons par son odeur envoûtante, peut avoir un impact négatif sur les populations de papillons, car les chenilles ne mangent pas ses feuilles et meurent donc de faim.

Mesures de soutien

Comme les chenilles du demi-deuil ont principalement besoin de différentes graminées, il est important de laisser pousser ces dernières. Dans les emplacements bien ensoleillés et sur sol maigre, on peut privilégier une prairie plus sauvages composée d’une diversité de graminées (bromes, brachypodes, fétuques, pâturins) et fleurs indigènes (knauties et scabieuses, centaurées, chardons) au lieu d’un gazon stérile. Cette diversité permettra d’assurer la subsistance tant des chenilles que des papillons. Ajoutez ces plantes à votre jardin pour promouvoir et attirer les demi-deuils chez vous.

De nombreuses possibilités mènent au paradis des papillons

Vous n'avez toutefois pas besoin d’avoir votre propre jardin pour faire quelque chose en faveur des papillons. Vous vivez dans une coopérative ou dans un immeuble? Veillez à ce que les alentours soient gérés d'une manière proche de la nature. Il s'agit notamment de planter des espèces sauvages indigènes, de remplacer les pelouses par des prairies riches en espèces, de laisser des îlots de fleurs, de tondre peu fréquemment et de manière échelonnée, et de ne pas utiliser de pesticides ou d'herbicides.

Oasis urbaines

En ville, les îlots de circulation, les talus de chemin de fer et les places en  gravier peuvent devenir de véritables oasis à papillons. Les arbustes et les herbes sauvages attirent de nombreux papillons.

Même sur votre propre balcon, le demi-deuil peut être favorisé. Les plantes indigènes qui donnent du nectar fournissent de la nourriture non seulement aux papillons mais aussi aux abeilles sauvages. Les herbes aromatiques qui fleurissent, comme le thym ou la ciboulette, sont non seulement très jolies, mais elles font aussi le bonheur des papillons.

Le demi-deuil se trouve également dans les prairies maigres de la périphérie des villes. Les chardons, en particulier, attirent le papillon ; les chenilles, elles ont besoin de différentes graminées.

Conseils

Chenilles nocturnes

Les œufs blanchâtres du demi-deuil peuvent attirer l'attention. En effet, ils sont plus grands que ceux des autres espèces de papillons. Les œufs contiennent de grandes réserves d'énergie, de sorte que les chenilles peuvent passer l'hiver sans se nourrir au préalable. La chenille du demi-deuil est de couleur verte ou jaune à gris-brun, avec une tête marron clair. Sur le dos, elle porte une ligne longitudinale sombre, sur les côtés une bande latérale claire au-dessus, sombre en dessous. Si vous avez de la chance, vous pouvez repérer les chenilles nocturnes sur les graminées.

Un motif en damier caractéristique

Le demi-deuil porte bien son nom avec ses ailes blanches recouvertes d’un damier noir, on le nomme d’ailleurs également échiquier. C’est dans les prairies maigres ou les clairières chaudes et herbeuses qu’on a le plus de chance de l’observer. On le trouve également sur les bords de route et les talus, qui sont idéalement recouverts d'une prairie calcicole.

Le demi-deuil avec son motif noir et blanc est un très joli papillon facilement identifiable, que l'on trouve surtout dans les prairies maigres.
Les chenilles du demi-deuil se nourissent de graminés principalement.

Galerie

Pages 1
jusqu'à 1

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.